Interview de Rose Morvan, romancière

À la rencontre de Rose Morvan…

                           J’ai découvert la plume de Rose Morvan avec La Perle de Pondichéry paru aux éditions Gloriana en décembre 2016. Charmée par l’écriture et l’univers de l’auteure, j’ai ensuite lu et dévoré Une Renaissance et, tout dernièrement, le premier tome – Le Naufragé de Saint-Cast – d’Une Passion interdite. Sagement installés dans ma liseuse, L’Héritière de la Nouvelle-France et Les Coquelicots de sang attendent Noël – moment où je pourrai enfin poursuivre ces belles lectures…

J’avais très envie d’en apprendre un peu plus sur le travail d’écriture de Rose Morvan, son rapport à l’Histoire et à l’imaginaire, ses sources d’inspiration, ses projets… Elle a accepté de se prêter au jeu de l’interview et je l’en remercie. Je vous laisse découvrir ses réponses…

Qui êtes-vous Rose Morvan ?

Vous écrivez depuis votre plus tendre adolescence et franchissez le cap de l’édition en 2014. Que s’est-il passé à partir de 2014 ?

Votre bibliographie est particulièrement éclectique, entre romances contemporaines et romances historiques, l’érotique et le conte. Vos livres rendent hommage à des femmes exceptionnelles et/ou qui le deviennent sous votre plume, véhiculent des messages de résistance, de liberté et d’amour. Comment expliquez-vous la récurrence de ces thèmes dans vos récits, quel que soit leur genre ?

Votre plume est élégante, poétique, percutante. Combien de temps, en moyenne, passez-vous à l’écriture d’un roman, depuis les premiers mots couchés sur le papier jusqu’à l’envoi aux maisons d’édition ?  Vos romances historiques, comme La Perle de Pondichéry, Le Naufragé de Saint-Cast, L’Héritière de la Nouvelle-France ou encore Les Coquelicots de sang sont richement documentées. Quel rapport entretenez-vous avec l’Histoire ? Comment travaillez-vous à l’écriture de ces romans qui se situent entre Histoire et Imaginaire ?  

Vos romances historiques, comme La Perle de Pondichéry, Le Naufragé de Saint-Cast, L’Héritière de la Nouvelle-France ou encore Les Coquelicots de sang sont richement documentées. Quel rapport entretenez-vous avec l’Histoire ? Comment travaillez-vous à l’écriture de ces romans qui se situent entre Histoire et Imaginaire ?  

Si vous ne deviez citer qu’un seul de vos romans – celui dont vous êtes le plus fière, ou bien celui qui vous a donné du fil à retordre, ou encore celui dont vous n’imaginiez pas les retours des lecteurs -, lequel serait-ce ? Pour quelle(s) raison(s) ?  

Quels sont vos auteur(e)s et/ou vos œuvres de référence  ?

Avez-vous des rituels (lieu, ambiance, musique…) qui accompagnent vos moments d’écriture ?

Le deuxième tome d’Une passion interdite paraîtra en janvier 2018. Avez-vous d’autres projets littéraires, en cours ou à venir ?

Pensez-vous nous faire un jour le plaisir de créer un site auteur ?

Merci Rose Morvan !

Merci de m’avoir permis de m’exprimer et de présenter mon travail.

Pour suivre le travail et le fil d’actualités de Rose Morvan, rendez-vous sur sa page facebook :

 

 

4 commentaires


  1. Merci pour votre article. Quel bonheur de lire les réponses de Rose Morvan qui est pour moi La Référence. J’ai tout lu de cette autrice, je devrais dire « que j’ai dévoré ». Jamais je n’ai été déçue.

    Répondre

    1. Merci pour votre commentaire Emérance. Si je n’ai pas (encore) tout lu de Rose Morvan, je comprends parfaitement votre enthousiasme et compte bien rattraper mon retard. Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année. A bientôt !

      Répondre

  2. Coucou merci de nous avoir fait connaître un peu plus rose. J’ai passé un super moment à découvrir cet interview. Merci pour ce moment de découverte.

    Répondre

    1. Merci pour votre commentaire. Je suis ravie que l’article vous plaise ! C’est vrai que les réponses détaillées de Rose permettent vraiment de plonger dans son univers… Une belle journée à vous. A bientôt !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.