Auteurs : Thomas et Florence Gindre

Couverture : Chez CLM

Carte et dessins : Emmanuelle Ramberg

Maison d’édition : Marathon Éditions

Date de sortie officielle : 29 juin 2017

Nombre de pages (roman broché) : 296

ROMAN – Ados et Young Adults

Je remercie Thomas et Florence Gindre pour l’envoi du deuxième tome de la trilogie.

(Re)lire la chronique du premier tome (Le règne de l’Empereur – Le skyraff) paru en mai 2017 et l’interview de Florence Gindre

 

Présentation de l’éditeur

Le lien unissant Espa à Xénos, le skyran à son skyraff, s’est renforcé au fils des péripéties qu’ils ont affrontées ensemble. Encore éplorés par la mort de Nymphia, leur mentor, ils vont tenter d’honorer la promesse qu’ils lui ont faite : lutter contre l’Empereur Narnienn.
Pour cela, ils doivent gagner le camp des Ios où ils pourront mener à bien cette mission. Elle ne sera pas sans risque. Espa devra affronter mille dangers, accompagné de Xénos et de ses nouveaux amis.

Inspiré par ses lectures (Eragon, Percy Jackson, Les chroniques des mondes émergés…) Thomas imagine la trilogie « Le règne de l’Empereur » à son entrée au collège. En 2014, alors qu’il a 12 ans, sa mère, Florence, prend la plume pour écrire l’histoire qu’il lui raconte, celle du premier tome : « Le skyraff ». En 2015, ils entreprennent l’écriture du deuxième tome : « Le camp des Ios ».
L’aventure du continent d’Espa est devenue une aventure familiale.

Un deuxième tome très réussi

Je vous laisse découvrir les premières lignes du prologue… Qui est donc cette mystérieuse jeune fille ?

La maison se tenait à l’ouest de Virlà. Ce petit bourg, né sur les bords du Nolz, était devenu une ville marchande qui s’agrandissait sans cesse depuis une cinquantaine d’années. La bâtisse était restée jusque-là à l’écart des nouvelles habitations.

À l’intérieur, une jeune fille travaillait. Assise dans un large fauteuil, elle raccommodait un grand drap blanc. Ses cheveux blonds oscillaient à chaque coup d’aiguille qu’elle tenait de la main gauche. Ses ongles rouges contrastaient avec la blancheur du linge. C’était une Ios, une enfant issue de l’union d’une déesse et d’un mortel.

Devant elle se tenait son père, Aylim. Imposant, il portait court ses cheveux blancs et pouvait vous pétrifier d’un seul regard en posant sur vous ses yeux bleus glacés. Mais pendant qu’il discutait avec sa fille Shalyn, ses prunelles dégageaient une douce chaleur.

Elle avait grandi sans sa mère et ne connaissait rien d’elle. Son père avait prévu de lui révéler son nom d’ici quelques années. En attendant, la jeune fille faisait des suppositions. Elle savait qu’elle était une Ios et que les descendants de chaque dieu avaient les yeux et les ongles de sa couleur : jaune pour Zeus, le roi des dieux et de la foudre, bleu pour Poséidon, celui de la mer, noir pour Hadès, celui du royaume des morts, gris pour Iris, la déesse de l’air et du vent et rouge pour Sallana, celle du feu. Elle présumait donc qu’elle pouvait descendre de Sallana. Cependant, elle doutait, car ses yeux n’étaient pas rouges, mais violets. De plus, l’œil droit virait plutôt sur le rouge, le gauche sur le bleu.

Suite à la mort de Nymphia, Espa, accompagné de son skyraff, séjourne quelques semaines chez les nains, le temps de prendre un peu de repos mais aussi de parfaire ses techniques de combat grâce au maître d’armes, Tanator. Avant de rejoindre le camp des Ios, les enfants des dieux, Espa doit encore surmonter une épreuve. Le roi des nains, Bartor, est bien décidé à vaincre Narnienn, mais une partie de son peuple reste à convaincre. Le jeune garçon se rend alors dans la région de Laz pour tenter de faire fléchir le gouverneur…

Le deuxième tome offre bien des surprises. Espa découvre avec stupeur que les Ios, mal dirigés, ne savent pas s’organiser et sont loin d’être prêts pour les combats qui les attendent. Espa doit de nouveau faire preuve de patience, de courage et de diplomatie… Lorsqu’on pense à Espa et à ses alliés, ce sont Ulysse et ses compagnons qui viennent à l’esprit. Si le héros n’est pas attendu par une certaine Pénélope à l’autre bout du monde, il réussit à rassembler les troupes, affronte des créatures fascinantes, toutes plus dangereuses les unes que les autres. Narnienn ne laissera donc jamais aucun répit à ses adversaires ! C’est un vrai plaisir de suivre pas à pas le jeune homme et son skyraff – Xénos – dans des lieux magiques dessinés par l’écriture à la fois fluide et rythmée de Florence Gindre. Sans compter qu’Espa a grandi et découvre des sentiments jusqu’alors inconnus…

J’ai encore une fois adoré les personnages de l’histoire. Ceux que je connaissais déjà depuis ma lecture du premier tome apparaissent grandis suite aux épreuves jalonnant leur quête commune. La relation entre le skyran et Xénos évolue, gagne en maturité et en complicité. Les nouveaux personnages sont tout aussi attachants et il y a toujours cette incertitude liée au fait qu’on ne sait pas – pour certains – de quel côté ils se situent. D’ailleurs, le savent-ils eux-mêmes ?… Dans Le camp des Ios, la répartition des personnages féminins et masculins est parfaite. L’honneur est aussi aux combattantes. En cela, nous sommes loin des clichés en la matière. Les émotions n’en sont que plus fortes…

Ce deuxième tome est une vraie réussite. Je l’ai même préféré au premier que j’avais déjà beaucoup aimé.

Une fin époustouflante

On peut dire que Thomas et Florence Gindre savent tenir leurs lecteurs en haleine. À la fin du roman, on se dit que ce n’est pas possible… La surprise est totale. Et si l’on pense que le pire est passé, il n’en est (sans doute) rien.

À qui Espa peut-il se fier ? N’a-t-il pas suffisamment souffert ? Quand pourra-il enfin honorer la promesse faite à Nymphia et permettre le retour de la paix sur le continent ?

Le troisième tome est en cours d’écriture et je suis impatiente de le lire. En attendant, je vous conseille de découvrir au plus vite cette trilogie (ou de la faire découvrir à vos enfants, vos ados, vos neveux, vos nièces ou autres têtes rousses, brunes ou blondes) qui nous fait voyager au coeur d’un continent enchanteur, chargé d’histoire et de mythes, aux côtés de personnages dont les rêves font écho à notre désir de vivre ensemble…mieux…  

Le règne de l’Empereur – Tome 2 – Le camp des Ios de Thomas et Florence Gindre

4 pensées sur “Le règne de l’Empereur – Tome 2 – Le camp des Ios de Thomas et Florence Gindre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *